boussole

Assurances
à Montpellier

Notre démarche

L'audit de Protection Sociale nous permet de mieux vous connaître. En ayant une vision claire et précise de votre situation personnelle et professionnelle en matière de prévoyance, de santé, de retraite et d'épargne, nous serons en mesure de mieux comprendre vos besoins spécifiques et de vous apporter les solutions d'assurances permettant de couvrir les aléas qui peuvent compromettre cette situation.

 

La prévoyance, une stratégie capitale !

La prévoyance, c’est quoi ?

La prévoyance est une assurance qui permet de se protéger en cas d'aléas. Parfois obligatoire, souvent facultative, la prévoyance permet de couvrir un certain nombre d’incidents. Prévue par le régime de base de la sécurité sociale, la prévoyance permet ainsi de protéger le souscripteur, et lui assure de continuer à percevoir une partie de son revenu. Ce régime de base est financé par les cotisations obligatoires qui apparaissent notamment sur les fiches de paie. Cependant, ce régime de base n’étant pas à même de couvrir l’ensemble des dépenses et des personnes, notamment les chefs d’entreprises et professions libérales, des cotisations facultatives existent, adaptées en fonction des risques et volontés des personnes concernées.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille...

En effet, les risques du quotidien sont nombreux et l’exposition est parfois telle qu’elle exige une couverture. Les risques sociaux désignent tous les évènements qui pourraient entrainer une baisse du revenu. On pourra ainsi citer la maladie ou le décès, l’accident de travail ou encore la perte d’emploi, mais également la maternité et la paternité… Qu’il soit heureux ou pas, l’évènement qui vient troubler le rythme établi du quotidien mérite toute notre attention, d’où notre intérêt de proposer les solutions d'assurances qui s’adaptent à la situation de chacun.

Obligatoire ou facultative, quelle différence ?

Si la loi de mensualisation de la rémunération du 19 janvier 1978 assure aux salariés une certaine sécurité en cas de maladie ou d’accident, il est important d’assurer ses arrières en trouvant la formule préventive adéquate.
Ainsi, pour mener à bien cette mission, certaines branches professionnelles ont souscrit à des accords collectifs, qui exigent une couverture complémentaire. Dans d’autres cas, cette obligation peut être le résultat d’une décision prise au sein de l’entreprise, pour améliorer les conditions de travail et la confiance des salariés.

Parfois, la souscription de la complémentaire prévoyance est laissée au libre choix des employés, ce que l’on appellera une prévoyance facultative.

Afin de vous accompagner dans le choix du régime de prévoyance qui vous correspond, Activa met tout son savoir-faire et ses connaissances à votre disposition, et vous garantit le meilleur choix possible, en fonction de vos finances, et surtout de vos besoins.

prevoyance

emprunteur

L'assurance emprunteur, à ne surtout pas négliger

L’acquisition d’une résidence principale ou secondaire, d'un investissement locatif, est un temps fort qui vient concrétiser un projet mûrement réfléchi. Disposer d’un nouveau chez soi ou d’un pied à terre n’exonère pas d’une certaine rigueur et vigilance dans les modalités de financement et plus particulièrement en matière d’assurance. ACTIVA vous accompagne dans votre projet et vous apporte des solutions flexibles et personnalisées pour vous protéger contre les différents risques inhérents au remboursement de votre emprunt immobilier. Explications…

L’assurance emprunt immobilier : un préalable indispensable

L’essence même de l’assurance de prêt est de protéger les proches de l’emprunteur en cas de décès, et de les déresponsabiliser du reliquat de l’emprunt. C’est donc une assurance temporaire, limitée à la durée de l’emprunt et qui peut, le cas échant, être complétée par des garanties plus larges, couvrant par exemple les risques d’incapacité, d’invalidité et même de perte d’emploi.
Si vous souhaitez financer votre projet immobilier par un emprunt bancaire, il vous sera demandé de justifier d’une assurance comprenant au moins la garantie décès et invalidité. Il faut savoir que jusqu’à la fin des années 2000, les emprunteurs étaient obligés de souscrire à une assurance au sein même de l’établissement de crédit qui finance le projet d’acquisition. Depuis la loi Lagarde (25 novembre 2008), vous pouvez désormais choisir librement votre assurance de prêt immobilier, et ainsi faire jouer la concurrence pour profiter des meilleures conditions du marché.

La durée du contrat d’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est une condition sine qua non à l’octroi d’un prêt immobilier. En ce sens, elle est souscrite en même temps que la demande de crédit immobilier. Le contrat prend effet à la signature du contrat de prêt, ou, plus rarement, au déblocage des fonds. Le contrat reste effectif jusqu’à l’extinction du prêt.

Comment choisir son assurance emprunt immobilier ?

De nombreux critères entrent en jeu lorsqu’il s’agit de souscrire une assurance de prêt immobilier. ACTIVA vous propose une synthèse des critères les plus significatifs :

  • Les garanties proposées : sont-elles limitées au décès ? Quel est le niveau d’invalidité prévu par les clauses du contrat ? Quelles sont les conditions prévues pour couvrir la perte d’emploi, notamment en cas de faute grave ?
  • Le délai de carence : il fait référence au temps minimal qui doit s’être écoulé avant de pouvoir bénéficier de la garantie. Ce délai est une manière pour l’assureur de se protéger d’un assuré qui souscrirait à un contrat d’assurance tout en sachant pertinemment qu’un dommage est certain et inéluctable. Plus ce délai est long, moins l’assurance est intéressante pour l’assuré ;
  • Franchise : il s’agit du délai d’intervention pour la prise en charge du crédit ;
  • Les exclusions : il s’agira de prêter une attention particulière à ce volet. En effet, l’assureur peut se décharger de vous couvrir dans certaines situations ;
  • Mode et durée d’indemnisation : en cas de décès ou d’invalidité, votre assureur prendra-t'il en charge la totalité de vos mensualités ? Pendant combien de temps ?

Naturellement, le coût global de l’assurance est également un critère à prendre en compte. Fort d’une expérience conséquente au service des particuliers et des professionnels, ACTIVA s’engage à vous proposer les meilleures conditions du marché en matière d’assurance de prêt immobilier. Notre expert saura mettre en place pour vous des solutions personnalisées à des tarifs compétitifs. Avant de signer ou de renouveler un contrat, contactez-nous !

emprunteur assurance

sante prevoyance

Santé

Une assurance complémentaire santé est un mécanisme de remboursement des frais de santé non couverts par la Sécurité Sociale. Elle peut directement prendre en charge l’essentiel des frais avec l’aide d’un tiers payant, ou la totalité de certains frais (optiques ou dentaires par exemple) en fonction de la garantie choisie

Votre assurance santé avec ACTIVA

ACTIVA est un courtier en assurance santé qui vous permet d’accéder à un large choix de mutuelles santé. Nous vous proposons une offre à la carte (hospitalisation, dentaire, médecines douces…) qui vous permet de bénéficier de remboursements spécifiques à votre âge et votre situation. Quels que soient vos besoins, après une étude rapide et personnalisée de votre situation, ACTIVA vous propose des formules santés adaptées. Demandez votre devis gratuit et de façon confidentielle et bénéficiez d’une solution santé parmi les meilleures conditions du marché.
N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Retraite

Lorsque vous partirez à la retraite, vous percevrez une pension de retraite qui sera inférieure à votre dernier revenu d'activité. Il est par conséquent nécessaire d'épargner le plus tôt possible en vue de sa retraite.
La pension de retraite se compose le plus souvent de :

  • la pension de retraite de base (qui représente, pour les salariés du privé à taux plein, 50 % du salaire moyen de vos 25 meilleures années dans la limite du Plafond de la Sécurité Sociale) ;
  • et la pension de retraite complémentaire.

Le taux de remplacement représente le rapport entre le montant total de la pension de retraite et celui de votre dernier revenu d'activité. Il est en moyenne de 75 % pour la génération née en 1946, et le Conseil d’orientation des retraites (COR) estime qu’il va diminuer avec le temps. Concrètement, cela signifie que votre départ à la retraite marque une diminution de vos revenus.

conseil

chef entreprise

Si vous travaillez à votre compte ou si vous dirigez une entreprise (comme non-salarié), vos droits à la retraite peuvent s'avérer, à revenu égal, bien inférieurs à ceux des salariés. En 1948, les travailleurs indépendants ont refusé d'adhérer au régime général qui venait d'être créé, préférant garder leurs caisses mutualistes dédiées. Elles se caractérisaient par des cotisations plus faibles, ce qui leur permettait de consacrer davantage de ressources à l'entreprise. Pour financer leur retraite, ils comptaient moins sur la pension de retraite que sur la vente de leur entreprise ainsi que sur le patrimoine et l'épargne accumulés durant leur vie.

Si les travailleurs indépendants bénéficient de quelques droits supplémentaires depuis cette date, ils continuent aujourd'hui à percevoir des pensions plus basses que celles des salariés, avec des taux de remplacement moins élevés, en particulier pour les hauts revenus. En outre, selon les prévisions du Conseil d'orientation des retraites (COR), ce taux devrait encore baisser dans les décennies à venir. D'où l'importance de rechercher, dès aujourd'hui, des solutions d'épargne qui permettent de préparer sa retraite.

Certes, les contrats d'épargne-retraite sont susceptibles de vous être utiles dans le cadre de votre activité d'entrepreneur. Mais ayez en tête que ces contrats peuvent aussi vous être directement utiles pour préparer votre propre retraite.

D'autre part, les chefs d'entreprise comptent souvent sur la cession de leur entreprise pour se constituer un complément de revenu. Si vous êtes dirigeant d'entreprise et que vous ne souhaitez pas transmettre celle-ci à vos enfants, la vente de votre entreprise peut également constituer un moyen d'améliorer votre retraite. Si vous prenez immédiatement votre retraite après la vente, vous pouvez être exonéré de taxation sur les plus-values, dans certaines conditions. Cependant, céder son entreprise n'est pas toujours suffisant pour s'assurer un revenu correct une fois à la retraite. D’autre part, si votre entreprise est trop dépréciée pour être cédée, vous pouvez faire valoir vos droits à l'indemnité de départ en retraite des commerçants et artisans âgés, sous certaines conditions.

chef entreprise

conseil

Évolution du ratio actifs cotisants/retraités

Depuis 50 ans, en France, la population tend à vieillir. Ce recul démographique impacte fortement ce système et conduit à un déséquilibre dans les caisses.

Face à ce constat implacable, le gouvernement au travers de la loi PACTE, a mis en place des dispositions afin que chaque citoyen quelle que soit sa situation financière ou professionnelle puisse préparer dans les meilleures conditions sa retraite complémentaire.

La réforme de l’épargne retraite avec la loi Pacte c'est quoi?

Aujourd’hui 220 milliards d'euros d'encours sont placés sur les produits d'épargne retraite, contre 1 700 milliards pour l’assurance vie et 400 milliards pour les livrets règlementés.

La loi Pacte remet à plat l’ensemble des produits d’épargne retraite pour inciter les Français à réorienter leur épargne vers ces nouveaux dispositifs. Ces mesures visent à réorganiser et simplifier le fonctionnement des dispositifs d’épargne retraite. L’ensemble des contrats existants (Perp, Madelin, PERE, Perco, Préfon…) sont réunis sous une dénomination commune : « Plan d’épargne retraite » (PER).

Le PER est un nouveau produit d'épargne retraite. Il est disponible depuis le 1er octobre 2019 et remplacera progressivement les autres plans d'épargne retraite. Le PER se décline sous 3 formes : un PER individuel, et deux PER d'entreprise. Le PER individuel succède au Perp et au contrat Madelin. Le PER d'entreprise collectif succède au Perco. Le PER d'entreprise obligatoire succède au contrat article 83. Vous pouvez transférer l'épargne des anciens plans déjà ouverts sur votre nouveau PER.

Le PER individuel est ouvert à tous. Ce nouveau plan succède au PERP et au contrat Madelin, qui ne sont plus proposés depuis le 1er octobre 2020. Votre épargne accumulée sur le Perp et le Madelin peut être à votre demande transférée sur le PER individuel. Ce contrat donne droit à des avantages fiscaux et vos droits sont transférables vers les autres PER. Il y a des cas de déblocage anticipé.

conseil

conseil

Le PER d'entreprise collectif est un plan ouvert à tous les salariés d'une entreprise, sans obligation de souscription. Ce nouveau produit succède au Perco, qui ne peut plus être mis en place depuis le 1er octobre 2020. Votre entreprise peut transformer le Perco en PER d'entreprise collectif. Le nouveau plan donne droit à des avantages fiscaux et vos droits sont transférables vers les autres PER. L'échéance du plan est l'âge de la retraite, mais avec des cas de déblocage anticipé.

Le PER d'entreprise obligatoire est un plan ouvert à tous les salariés d'une entreprise ou réservé à certaines catégories de salariés. Les salariés concernés ont l'obligation de souscrire. Ce plan succède aux contrats article 83. Le PER d'entreprise obligatoire donne droit à des avantages fiscaux et vos droits sont transférables vers les autres PER. L'échéance du plan est l'âge de la retraite, mais avec des cas de déblocage anticipé.

Les modalités de sortie de capital avec la loi Pacte

Avec la loi Pacte, dans certains cas et sous certaines conditions, l’épargne constituée pourra être récupérée en capital ou en rente au moment de la retraite.

De plus, les conditions de déblocage anticipé sont uniformisées. Il sera possible de récupérer les sommes avant la retraite dans 6 cas :

  • le décès du conjoint (ou de son partenaire lié par un PACS) ;
  • l’invalidité de 2e et 3e catégorie du titulaire, de ses enfants ou de son conjoint ou partenaire lié par un PACS ;
  • le surendettement du titulaire ;
  • l’expiration des droits à l’assurance du titulaire ;
  • la cessation d’activité non salariée du titulaire à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire ;
  • l'acquisition de la résidence principale (sauf pour les sommes issues du compartiment 3).

Activa, grâce à son expertise sur ces différents sujets, pourra au travers d'un audit personnalisé vous préconiser les meilleures solutions, afin que vous puissiez vous projeter et préparer votre retraite complémentaire en toute sérénité.

retraite